Les formateurs

Hélène Zidi

Metteur en scène, adaptatrice, coach, actrice, directrice artistique du Théâtre Côté Cour à Paris et du Théâtre du Roi René à Avignon.

Hélène Zidi commence sa formation de comédienne au conservatoire de Nice auprès de Muriel Chaney puis de Blanche Salant à Paris.

Formation qu’elle enrichie à l’Actors Studio de New York dont l’enseignement est notamment dispensé par Paul Newman.

Elle joue, entre autres, sous la direction de Jean-Pierre Bisson puis collabore avec Bernard Murat, Danielle Darrieux, Niels Arestrup, Jacques Rosny, Étienne Bierry, Andréas Voutsinas, Sarah Sanders, Jean-François Prevant …

Boulimique de travail. Assoiffée de rêves. Elle parcourt son monde de cinéma et de théâtre à la recherche d’une nourriture de l’esprit qui la rassasiera.

Elle aime citer ces quelques mots du psychanalyste humaniste américain Erich Fromm qui la guide souvent dans son travail :

La principale tâche dans la vie d’un être humain est d’accoucher de lui-même, de devenir ce qu’il est potentiellement, le fruit le plus important de ses efforts est sa propre personnalité. 

On comprend alors aisément combien elle aime les acteurs, « l’instrument » autant que les hommes. Elle connaît d’eux « les vulnérabilités, les fragilités, le manque de confiance pour être dans la lumière et y demeurer ».

Cette connaissance, toute en finesse, elle la tient de son parcours riche en expériences et en émotions.

Célia Granier-Deferre

Formée dès 18 ans au cours Jean Perimony dont elle sort avec le prix Louis Jouvet, Célia Granier Deferre effectue ses premiers pas de comédienne dans « La dernière fête » de son père Pierre Granier Deferre aux côtés de Charlotte Rampling.

 

Elle continue sa formation de 2003 à 2006 au Laboratoire de l’acteur où sa rencontre avec Hélène Zidi est déterminante : elle endosse successivement les rôles de Gloria dans « Le tigre » de Murray Schisgal puis celui de Monique ( crée par Miou Miou ) dans une adaptation théâtrale de « Tenue de soirée » de Bertrand Blier.

 

Tout en poursuivant sa carrière de comedienne au cinéma, dans « Le monde à l’envers » de Rolando Colla, « Qui m’aime me suive » de Benoît Cohen, « Je suis heureux que ma mère soit vivante » de Claude et Nathan Miller, elle se tourne vers le coaching qu’elle exerce depuis maintenant six ans au sein du Laboratoire de l’acteur.